KPBS, la chaîne Radio de SDSU

Lorsque nous étions à San Diego, nous avons la chance de pouvoir visiter les locaux d’une chaine de télévision et de station de radio local nommée KPBS (Public Broadcasting Station), qui se trouve à l’entrée du campus de SDSU.

a

Pour la petite histoire, KPBS est le premier media radio et télévisé public des états unis crée par un professeur de San Diego State Université. Les financements ne provenant que de sources publiques et de dons fait par téléspectateurs de la chaine, ainsi que par des bienfaiteurs comme il est coutume aux USA. KPBS possède quatre canaux de diffusion télévisé et une chaine de radio. On peut comparer KPBS one avec la chaine de télévision franco-allemande « Arte » car ils diffusent principalement des documentaires et des contenus éducatifs. Il y aussi une KPBS kids, chaine sur laquelle sont diffusé des contenus destinés aux enfants comme des dessins animés. Ils ont aussi un journal télévisé, qui est principalement centré sur l’information local. C’est-à-dire sur la ville de San Diego et ses alentours.


Lors de cette visite nous avons tout d’abords été accueilli par l’une des secrétaires en attendant que notre guide arrive. A savoir que ce guide était bénévole. Nous avons été divisés en deux groupes afin de faciliter la visite et limiter le dérangement pour les personnes qui travaillaient sur place à ce moment-là.
Nous avons pu voir les coulisses d’une chaine de télévision, les installations techniques, les bureaux de la rédaction et de la production dans lesquels sont mélangé les journalistes TV et radio ainsi que les graphistes, producteurs etc…
Nous avons également découvert les installations techniques de la chaine et les deux plateaux TV. On nous a également ouvert les portes de la station radio dans lesquelles nous avons pu discuter avec une technicienne qui s’occupait d’organiser les diffusions radios, ainsi qu’avec une présentatrice radio, qui était entrain de se mettre en place pour faire son bulletin d’information quotidien.

aaaa.jpg

Le moment qui a été le plus apprécié par les étudiants hormis le fait de pouvoir échanger avec les personnes travaillant sur place, a été de pouvoir s’assoir dans le fauteuil de présentateur du journal télévisé, dans le quel la majeure partie d’entre nous ont pu avoir le temps de prendre une photo.
Finalement, cette visite a été très apprécié par l’ensemble des étudiants, pour qui c’était la première fois qu’ils avaient l’occasion de découvrir les coulisses d’une chaine de télévision. Ils ont aussi énormément apprécié échanger avec des personnes passionnées par leurs métiers.

KPBS

Ecrit par Rayane

 

Target

Aujourd’hui nous sommes impatients de découvrir les coulisses de Target, une des plus grandes chaines de distribution aux États-Unis. Nous allons enfin pouvoir comprendre comment fonctionne une entreprise américaine de la Grand distribution.

Prenons le car depuis San Diego State University pour aller vers le centre d’activité de San Diego ! En arrivant sur place, de multiples questions nous traversaient déjà l’esprit quant à la gestion, l’assortiment, le choix des couleurs et les méthodes de mise en avant des produits.  Nous avons été reçus par une RH fraichement recrutée. De ce fait, elle ne connaissait pas encore parfaitement le magasin et éprouvait quelques difficultés à répondre à nos questions sur le management et le fonctionnement marketing du magasin global du point de vente.

Mais au fur et à mesure de la visite, nous avons fait la connaissance par son intermédiaire d’autres membres du staff, dont un manager et un responsable du marketing. Dès lors, nous avons compris le fonctionnement du magasin ainsi que la logistique mise en place pour suivre, voire anticiper, la concurrence de Walmart et de Amazon. Ainsi, nous avons appris qu’Amazon est considéré aujourd’hui comme l’un des principaux concurrents de la grande distribution, puisqu’il s’attaque au marché de l’alimentaire en ligne. Il s’agit en effet d’une des plus importantes perspectives de développement à l’heure actuelle, et les places sont chères.

Ensuite nous avons appris comment les rayons et les produits du magasin sont disposés, quelles stratégies ont été mise en place pour inciter les clients à acheter plus. Comment l’avant de la boutique et l’avant des rayons variaient selon la saison et les promotions. Par exemple, les vêtements féminins sont toujours à l’entrée du magasin car ils captent l’attention du public concerné (les femmes bien-sûr !) et attire de ce fait les clients vers un parcours souhaité. Les produits électroniques viennent juste après les vêtements, le but étant de plaire à la clientèle masculine si les vêtements ne sont pas efficaces. Les produits les plus achetés du magasin, comme la banane au Target, sont toujours placées vers le fond car les clients sont dans l’obligation de traverser tout le supermarché avant d’arriver aux produits alimentaires. Faire traverser ces rayons permet à Target d’accroitre considérablement le panier moyen de ses clients. La clientèle américaine est une clientèle d’habitués, c’est pourquoi il faut les inciter à passer devant des produits qui leur font envie et impulsent en eux le désir ou le besoin d’acheter. C’est en cela assez similaire par rapport à nos supermarchés européens.

Cette visite a été des plus enrichissantes. Nous étions ravis de rencontrer divers responsables ainsi que de voir à quoi ressemble le background d’un point de vente aussi imposant que Target.

Évidemment, nous avons profité de la fin de la visite pour faire des photos et effectuer quelques achats. Aucune folie rassurez-vous ! Quelques provisions en vue du départ prochain vers le Grand Canyon… Oups, en aurais-je trop dit ? Affaire à suivre dans les prochains articles si cela pique votre curiosité !

Ecrit par Charles et Pascal

poooopoo

GRAND CANYON

Nous sommes samedi 09 Février 2018, en ce week-end ensoleillé nous nous retrouvons les 4 voitures sur le départ. Notre destination ; le Grand Canyon. Nous sommes tous impatients à l’idée de découvrir ce site si merveilleux reconnu patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO. Nous roulons donc quelques miles de nos lieux de résidence pour le week-end jusqu’au Parc national du Grand Canyon. Après quelques heures sur la route nous passons enfin les portes du parc mais nous devons encore continuer de rouler avant de voir ce qu’on attendait tous. Arrivés au premier panorama nous étions tous émerveillés par ce beau paysage, en admiration devant une telle splendeur. Ce qui s’offrait à nous était juste grandiose et ce dégradé de rouge, de marron et d’orange était superbe. Nous avons tous voulu prendre des photos afin de garder en mémoire nos moments passés à cet endroit si incroyable. Suite à cette séance photo nous avons décidés de nous aventurer dans une randonnée assez périlleuse avec des énormes rochers à escalader et à descendre.

f

Mais ces petites péripéties nous ont permis de ramener une certaine cohésion au sein du groupe grâce à l’entraide et à la solidarité face aux obstacles que nous rencontrions sur notre chemin. Cette balade assez physique fût non seulement agréable mais époustouflante et nous a procuré énormément d’adrénaline notamment lorsque nous nous rapprochions un peu trop près du bord de la falaise. Nous nous sommes dirigés vers d’autres points de vus encore plus spectaculaires les uns que les autres afin de nous rendre compte de l’immensité du Grand Canyon, mais aussi de la profondeur où nous pouvions observer une partie du lac Powell et prendre de très belles photos.

Nous nous sommes retrouvés au dernier point de vu afin d’admirer le coucher du Soleil ; « Desert view » avec une splendide tour de pierres construite par les Indiens il y a maintenant quelques centaines d’années. Après cette incroyable journée qui nous a marqué l’esprit, nous décidons de nous dispersés et de rentrer. C’est ainsi que notre voyage en Arizona s’est terminé pour continuer le lendemain dans le Nevada à Las Vegas.

Ecrit par Guillaume & Rita

Horseshoe Bend

Ce week-end, après avoir été au Grand Canyon dans l’Arizona, nous souhaitions nous rendre à l’Antelope Canyon néanmoins le temps et le brouillard nous ont dissuadé. Nous avons donc pris la décision de nous rendre au Horseshoe bend (Le fer à cheval), se situant un peu en aval du fleuve de Coronado. C’est un endroit magnifique, la vue est incroyable. Un grand nombre de touristes issus des 4 coins du monde s’y rendent chaque jour.

n

C’est un endroit qui nous a beaucoup plu, l’accès y est très difficile en raison des rafales de vent et de sable. Les vêtements chauds que nous avions prévu « juste au cas où » nous ont été très utiles. Un grand nombre de personne se prend en photo très proche du fossé pour immortaliser ces moments, cela peut parfois être dangereux. Ce n’était peut-être pas la meilleure saison pour s’y rendre néanmoins nous ne regrettons absolument pas ce très beau voyage.

nnnb

Ecrit Othman Sennoune et Alexandre Laffargue.

 

La Route 66

Lors de notre long week-end de 4 jours, nous avons emprunté la Route 66, cette mythique route américaine. Elle fut l’une des premières routes américaines à être goudronnée. Elle reliait Chicago (Illinois) à Santa Monica.

Bien qu’elle ne soit plus comptée parmi les routes américaines, ses 4000 km (environ) restent dans la mémoire des américains. Nous l’avons emprunté entre Flagstaff (près du Grand Canyon) jusqu’à Kingman (Arizona) avant de nous rendre à Las Vegas. Il s’agit désormais d’une attraction touristique, destinée à attirer les passagers vers certains points reculés du pays qui ont subi de plein fouet l’arrivée des autoroutes.

Ce fut un périple sympathique que nous avons pu effectuer, où certains ont même pu faire une balade à cheval

.xxxxx

Ecrit par Andy Joghee

Learning American Business Law with Paul L. Van Loon

Cheveux blancs, grand et bronzé à souhait, imposant de par sa voix, Paul L. Van Loon est définitivement le stéréotype parfait de la persona américaine que l’on pourrait se représenter. Au long des six cours que nous avons pu passer avec lui, pas une seconde, l’attention ni l’envie de suivre un cours comme le sien n’a diminué ou ne s’est que peu manifesté. Si vous n’aimez guère le droit, une chose est sûre, vous apprendrez à aimer cette matière, et si c’est déjà le cas, vous ne l’apprécierez que davantage.

b

Sous un angle et une approche peut-on dire assez différente de celle que l’on peut avoir en France, nous avons pu comprendre et interagir sur diverses thématiques abordées que traite l’American Business Law. Pour vous donner une idée, chaque semaine, nous avions un sujet qui s’apparentait par exemple à l’Introduction to American Business Law, Contract Law, Business Torts & Crimes, Constitutional Law, ou encore Business Entities and their differents advantages & disadvantages ; TOUS, illustrés en profondeur par des mises en situations concrètes, ne pouvant alors que nous faire assimiler au mieux chaque cas expliqué. Pas à pas avec vous, toujours à l’affût et à l’écoute afin de s’assurer que tout est clair, votre compréhension dans le cours de Paul, ne peut qu’être au rendez-vous.

Dans la lignée de notre apprentissage sur l’American Justice & Trial, nous avons visité le San Diego County Courthouse, reproduit à condition réelle la mise en scène d’un délit, et assister au jugement d’un présumé coupable accusé d’assaut mortel à main armé (ndlr : Plus d’informations sur l’article dédié au Courthouse) favorisant ainsi en peu de temps notre initiation et sagacité face à la matière.

Que rajouter de plus, excepté que ce cours fut non des moindres, captivant. N’ayez pas peur de participer ou même d’expliquer et de comparer les différences et similitudes qui peuvent s’occulter avec notre système français ; le cours n’en sera que plus vivant. Il n’y a aucune crainte à avoir. Pour ceux et celles qui pensent que « déjà en français le droit c’est compliqué, alors on n’imagine pas en anglais », détrompez-vous de suite. De par l’engouement que met le professeur, que vous soyez fascinés ou non par la culture nord-américaine, vous ne pouvez qu’être submergé et intéressé. Tout parait plus simple, et c’est un véritable plaisir que d’assister à ce cours.

If you ever read this article Paul, I would like to tell you, on behalf of the whole MSI Team 2018 that it was such a pleasure to share 5 dynamic and interactive weeks with you. We have learned a lot and felt so much implied. We will never forget you. Thank You !

nn

Ecrit par Yéda Romain

%d bloggers like this: