Séminaire de Pré-rentrée Tokyo

Le Kick off est arrivé à Tokyo !

Après un long vol de plus de16h, 2 passeports perdus (mais retrouvés) et un avion bloqué par nous-mêmes sur le tarmac, les étudiants sont finalement arrivés à Tokyo.

Pour n’en raconter qu’une seule, nous appellerons ce récit : « Comment le Kick off peut réussir à maintenir au sol un Boeing 787 ? »

Alors que le Kick Off s’apprête à embarquer sur son deuxième avion en direction de Tokyo, l’équipe encadrante est prévenue qu’un étudiant aurait égaré son passeport… L’équipe se mobilise immédiatement auprès de la compagnie aérienne de l’aéroport d’Abu Dhabi afin de retrouver le passeport égaré.

Dans le même temps, nous renvoyons l’étudiant sur ses propres pas dans l ‘éventualité où il pourrait le retrouver dans une des boutiques de l’aéroport.

Nous voilà, l’embarquement terminé, il ne manquait plus que l’étudiant et l’équipe du Kick Off…

S’en suivent alors des négociations pour retarder la fermeture des portes et ainsi gagner plus de temps pour la recherche du passeport: Saint Graal permettant de rejoindre Tokyo.

Malgré la bonne volonté de la compagnie aérienne de nous aider, elle nous annonce que sans passeport, elle devra embarquer notre étudiant jusqu’à l’ambassade française afin de préparer son rapatriement vers la France et nous devons nous préparer à cette éventualité car il est très peu probable de trouver le passeport en 10 minutes…
Cindy SONGKHASRI, coordinatrice du programme fini par rentrer dans l’avion et passe une annonce auprès des autres étudiants, dans l’espoir qu’un des camarades aurait pris par mégarde le passeport en question… En vain.

A ce même moment, l’étudiant en question est toujours au bureau de « Lost & Found » dans l’attente de nouvelle des agents en charge de retrouver son passeport.

De l’autre côté, des négociations continuent entre le pilote du Boeing 787, la compagnie aérienne et Usarat TUAICHAONA, afin de retarder l’avion. Dans un dernier espoir, on nous annonce que le passeport est retrouvé dans le précédent avion et qu’un policier de l’aéroport l’apporte directement depuis le tarmac.

Entre temps alors que la compagnie aérienne avait déjà retiré la valise de l’étudiant, nous attendons que ceci soit remis dans la soute, le pilote demande une nouvelle fenêtre de décollage et avec l’étudiant nous sautons sans plus attendre dans l’avion.

L’exploit accompli, nous pouvons féliciter ce Kick Off 2017 pour avoir réussi à retarder le départ d’un Boeing 787, et faire patienter plus de 400 passagers pendant 1 heure !

Après ces péripéties, nous sommes tous bien arrivés . Les étudiants se sont installés dans leurs chambres et ont pu faire leurs premiers pas dans la capitale nipponne. Le soir tombé, nous avons eu la joie de voir que nous cohabiterons avec la prestigieuse école Eaton Community College: leur séminaire à Tokyo peut enfin commencer !

Le séminaire enchaine dès le lendemain avec Jérôme Le Bois, qui abordera avec eux les différences socioculturelles et le modèle économique en place ici au Japon.

Félicitations au Kick-off Shanghai 2016

Le séminaire de pré-rentrée est déjà terminé ! Mais revenons sur ces derniers instants en Chine.

Lors de cette dernière journée, les étudiants nous ont présentés leur projet de lancement de produit sur lequel ils avaient travaillé les deux semaines précédentes. L’objectif était de présenter un produit innovant qui devait répondre aux besoins des consommateurs chinois. Pour se faire, ils ont observé le comportement et les habitudes de consommation de leur cible et mis au point leur produit.Pour convaincre les investisseurs (le jury) ils ont réalisé un spot publicitaire. Le jury composé de professionnels (notamment anciens ICDiens) a été impressionné par la qualité des présentations et par la créativité dont ont fait preuve les étudiants.

Après délibération c’est au cours de la cérémonie de clôture du Kick-off que les 3 meilleurs équipes ont été récompensées pour l’originalité et l’esprit d’équipe dont ils ont fait preuve. Les étudiants ont pu déjà revenir sur leurs expériences et partager les derniers instants autour d’un petit pot.

dsc_0940

Enfin, même s’ils n’ont pas forcément pu comprendre toutes les nuances et les singularités de la culture chinoise, ils en ont au moins ressenti l’essence. Ces deux semaines de séminaire ont pu leur donner de nouvelles perspectives à l’étranger avant leur prochain voyage à Dublin.

C’est avec de très belles images de ce voyage que les étudiants ont rejoint leur famille à Paris et Toulouse. Ils se préparent maintenant à  faire leur grande rentrée dans l’enseignement supérieur.

Encore un grand bravo à tous pour ces belles idées que vous nous avez présentés, et une très bonne rentrée à tous !

Une promenade à Shanghaï mêlant passé et avenir chinois

Ce jeudi 15 septembre, les étudiants ont visité le Musée de Shanghai, au coeur de la ville, situé sur la Place du Peuple. Ils ont ainsi pu observer la calligraphie, les peintures, les céramiques et autres objets précieux qui compose les moments forts et mémorables de ce musée. Ce sont 5 000 ans d’histoire de Chine réunis en un monument shanghaïen. Les étudiants se sont montrés très intéressés, curieux et parfois surpris par l’avancement technologique de ces objets venus du passé.

dsc_0830

Le groupe s’est ensuite dirigé vers le quartier de Xintiandi situé dans la vaste concession française. Ce quartier à la fois traditionnel et moderne est le berceau du Parti communiste chinois (PCC) en réunissant, en juillet 1921 dans le plus grans secret, le premier congrès du parti. De l’autre côté, ce quartier est le centre animé de Shanghai. Les rues piétonnes qui le composent sont animées par les nombreuses boutiques et restaurants attirant les jeunes chinois et occidentaux.

C’est en mêlant histoire et modernité que cette avant-dernière journée du séminaire de pré-rentrée se termine, laissant les étudiants partagés entre l’agitation et le calme du centre historique de Shanghai.

Riche et fier de l’être !

L’image ! S’il y  bien une chose qui nous soit cher à chacun, c’est bien l’image. La vitrine de ce que nous sommes ou plutôt de ce que nous voulons montrer. Elle détermine à quelle catégorie de la société nous appartenons, révèle parfois même des traits de notre personnalité, le tout en un simple coup d’oeil. La bourgeoisie est passée maître dans l’art de se démarquer du reste de la population.

think-like-chinese-7-728-1

Si certains misent sur la sobriété, le Chinois, lui, ne l’entend pas de cette oreille. En effet, après avoir passé quelques jours à Shanghai, « la capitale sucrée » de la Chine, nous avons constaté que la bourgeoisie chinoise multiplie les actions dans le seul but de promouvoir son image!

Le « nouveau riche » chinois ne fait pas dans la modération, il préfère inviter ses amis au restaurant le plus cher de la ville plutôt que de cuisiner lui-même ou de les inviter chez lui. Si la soirée venait à finir en boite de nuit, vous pouvez être certain que celui-ci n’hésitera pas à acheter plusieurs bouteilles à quatre chiffres dans un carré VIP, sans pour autant les finir.

Vous l’aurez compris, cette attitude est très « bling-bling ». Si elle est normale en Chine, nous ne sommes pas sûrs qu’elle rencontrerait le même succès en France.

La Dépêche de Thomas Amado et Mathieu Pouget

Zhujiajiao : la Venise chinoise

Zhujiajiao… Que dire de ce petit village sur l’eau sans utiliser les mots « magnifique », « magique » et « plein de charme » ?

Commençons déjà par vous expliquer le déroulement de la journée. Nous nous sommes réveillés vers 7 heures, heure locale et nous sommes préparés pour un rendez-vous devant l’hôtel à 8 heures 15 et un départ prévu à 8 heures 25. Il y avait deux bus bleus prêts à nous emmener jusqu’au bout du monde, ou presque.

Nous sommes arrivés à Zhujiajiao vers 10 heures et Monsieur Guarino nous a donné 5 heures pour faire le tour du village après nous avoir briefés sur les consignes à respecter. Ensuite, l’aventure a commencé. Les groupes d’étudiants sont partis à droite, à gauche et ont visité à leur manière. Notre petit groupe constitué de Pauline Li, de Jean Emmanuel Rouyer et de Marie Leblanc, a tout d’abord fait un tour de reconnaissance pour voir ce qu’il y avait d’intéressant à faire et à voir. Nous sommes arrivés devant un Starbucks et en avons profité pour nous désaltérer.

Nous avons croisé Monsieur Guarino et une fois nos cafés terminés, nous avons fait un tour du village dans une barque typique pour avoir une idée de ce à quoi nous pouvions nous attendre. Une fois notre petite ballade de 20 minutes terminée, nous sommes partis visiter plus de choses de ce grand village. Quelle ne fut pas notre surprise en trouvant une échoppe qui nous proposait de nous habiller en habits traditionnels chinois et de nous prendre en photos ! Nous nous sommes empressés de rentrer et la magie opéra. Nous n’étions plus au 21e siècle, mais à l‘époque des princesses, princes, reines et empereurs de Chine !

Puis nous sommes partis avec un peu de regret que cette séance photo se termine si vite, non sans ramener quelques unes de ces photos souvenirs, et avons achetés divers objets en négociant le prix. En faisant le tout, nous sommes arrivés devant un temple. Nous avons décidé de le visiter. Une fois cette visite terminée, nous avons mangé dans un petit restaurant coréen qui proposait des glaces aux fruits puis avons encore fait le tour des boutiques. Vers 14 heures 45, nous nous sommes doucement rendus vers le point de rendez-vous en rejoignant les autres et en échangeant nos expériences et notre ressenti de cette belle journée.

Nous sommes ensuite rentrés, satisfaits et heureux, et nous nous sommes empressés de rédiger cet article pour vous faire partager cette journée merveilleuse et magique.

by Pauline Li et Marie Leblanc

 

L’automobile chinoise

Le rapport avec l’automobile dans la société chinoise est très différent de celui en France. L’automobile chinoise est un signe extérieur de richesse, de ce fait les chinois raffolent de berline tricorp statutaire et de grands SUV. Le chinois aime choyer leurs passagers arrière en leur offrant un espace aux jambes bien supérieure à celui offert par les voitures européennes notamment avec l’exemple des taxis que nous avons beaucoup emprunté. En effet, l’empâtement des voitures vendues sur le marché chinois est en moyenne 10% supérieur à ceux des voitures européennes. Au même titre que les voitures allemandes, les voitures françaises sont considérées comme des voitures de luxes ; comme par exemple DS ou Peugeot.

Pour les chinois l’achat d’une voiture est un grand investissement au même titre qu’un bien immobilier, de ce fait il n’est pas rare que toute la famille du futur propriétaire participe a l’achat de cette voiture aussi bien au niveau financier qu’au niveau du choix du modèle. L’automobile électrique occupe aussi une très grande place dans ce marché en raison du fait que les plaques d’immatriculation pour voitures électriques sont accordées sans limite aux  propriétaires contrairement à celles pour les voitures à essence qui sont en nombre limité par mois du fait de la trop forte émission de CO2.

 

by Adric Le Blanc & Antoine Roquebert

Une première semaine à Shanghai en bref

Nous sommes arrivés il y a une semaine et nous nous sommes déjà adaptés au décalage horaire. Enfin presque…

Les cours sont très intéressants, qu’ils soient en français ou en anglais. Nos cahiers se remplissent peu à peu de notes, de schémas et de caractères chinois que nous nous efforçons de noter correctement.

Entre droit, économie, culture et les réunions de projets, nous visiterons Zhujiajiao et le Yu Garden.

La langue en elle même est compliquée, mais nous arrivons à communiquer avec les conducteurs de taxis et les caissiers, et à convertir les yuans en euros pour comparer les prix.

Être en Chine est un dépaysement total, mais une excellente expérience, et tout le monde s’entend bien. Les groupes d’amis se sont formés, des sorties sont organisées et nous passons du bon temps.

Ce n’est, pour l’instant, que le résumé de la première semaine, alors nous avons encore beaucoup de choses à faire et à apprendre.

by Marie Leblanc

Bonjour Shanghai, bonjour le nouveau monde !

Bonjour Shanghai, bonjour le décalage horaire, bonjour l’odeur sévèrement forte.

Je découvre un pays très humide où il est impossible de voir le soleil, où les nuages sont confondus avec l’air pollué et où la nuit, on aperçoit à peine une lune brouillée par des impuretés.

J’aperçois un peuple rigolo qui parait peu se soucier du code de la route et qui se déplace jusqu’à trois sur une même moto. Un peuple sans gêne qui rote, crache par terre et parle à voix haute sans se préoccuper des autres.

Les Chinois sont néanmoins des personnes affectives à la recherche du contact avec l’inconnu et heureux d’accueillir des étrangers sur leur terre. Cela se démontre par leur sourire chaleureux ou encore par des commerçants prêts à vous faire de grandes remises afin que vous repartiez avec un de leurs produits.

Il suffit d’un rien pour les faire rire et des jeunes filles marchent main dans la main pour exprimer leur amitié, cela montre qu’ils sont encore enfantins et cela fait tout leur charme.

Pour finir, j’ai été surprise de voir à quel point les chinois ne se séparent à aucun moment de leur téléphone portable. Dans la rue, dans les magasins comme dans les transports, ils ne s’en séparent jamais !

Bref, bonjour Shanghai, bonjour le nouveau monde !

by Samantha Budiaki

Une première journée au Kick-off Shanghai

C’est avec des étudiants reposés de ce long voyage jusqu’à Shanghai que nous entamons cette première semaine du Kick-off. Ce Kick-off Shanghai 2016 s’ouvre avec le discours de M. Guarino, directeur du programme. C’est également l’occasion pour l’équipe de « remettre dans les rails » les étudiants avant la rentrée. Nous avons donc commencé par un atelier marketing.

Lors de cet exercice, les étudiants se sont montrés très curieux, créatifs et impliqués. Ils ont su travailler ensemble et  impressionner le jury par la qualité de leur travail. Malgré leur jeune âge et leur manque d’expérience, les étudiants du Kick-off ont déjà l’oeil aiguisé de juniors consultants.

Pour terminer en beauté cette première journée du séminaire de pré-rentrée, l’équipe et les étudiants ont partagé un dîner chinois au restaurant de notre hôtel. Les étudiants ont pu découvrir une dizaine de plats typiquement chinois autour d’une table ronde.

Certains PFC se sont même joints à nous pour accueillir leurs nouveaux camarades ICDiens. Ce dîner d’accueil avec toute la promo et l’équipe a permis aux étudiants de tous se rencontrer et fêter avec convivialité cette nouvelle édition du Kick-off. Cette première journée est donc très prometteuse quant au bon déroulement du séminaire.

Le Kick-Off Shanghai est bien arrivé !

C’est avec une chaleur accablante et un grand ciel bleu que Shanghai accueille les 65 étudiants du Kick-Off  2016  ce matin.

Après ce long voyage, les étudiants n’attentaient qu’une chose : retrouver leur chambre d’hôtel et se reposer. Mais leur repos n’a été que de courte durée car certains se sont déjà aventurés dans les rues de Shanghaï.

C’est en fin d’après-midi qu’une réunion de travail et de bienvenue a été organisée pour les préparer à leurs 2 semaines de séminaire de pré-rentrée à Shanghai. Revenons sur cette journée avec quelques images :