Visite d’un géant de la distribution : Carrefour

Dans le cadre de notre séjour à Pékin, nous avons eu la chance de pouvoir visiter un des nombreux magasins Carrefour implantés en Chine. L’un des plus importants du pays par sa taille et son attractivité ! Petit rappel pour nos lecteurs : en Chine les terrains sont loués par l’État aux demandeurs (commerçant comme citoyens) pour une durée limitée. Pourtant celui-ci a en effet pu, chose très rare en Chine, acquérir le terrain sur lequel il est construit, ce qui lui donne les pleins droits de construction et de propriété. De ce fait, le bâtiment a pris des allures de centre commercial pour créer du dynamisme et attirer les familles. Celles qui souhaitent faire leurs courses chez Décathlon ou encore se restaurer dans les différents cafés et restaurants implantés tout autour, trouveront à coup sûr leur bonheur. Ce site présente également la particularité d’exploiter le plus possible les énergies vertes pour répondre à ses besoins quotidiens. Ceci est le reflet d’une tendance grandissante dans le pays, et qui tend à s’étendre encore davantage à l’avenir.

Sur place, nous avons été accueillis vers 10h par le directeur du magasin Mr Otero, un catalan à l’accent prononcé. Ce fut l’occasion d’échanger sur les défis actuels de Carrefour en Chine, les choix stratégiques mis en place pour répondre continuellement aux besoins d’une population en constante évolution. Notre champion français de la distribution a longtemps fait office de source d’inspiration pour les chinois, et malgré cela il faut aujourd’hui s’adapter aux enjeux du numérique et du e-commerce pour ne pas prendre trop de retard.

Faisant office de deuxième partie de la visite, nous avons pu voir concrètement ce qu’est Carrefour en Chine, les différences ou les similitudes remarquables avec ce que nous connaissons tous en France. Le magasin se structure sur deux étages, avec le premier étage pour tous les vêtements, ustensiles, produits de soin, objets connectés, électroménagers. Toute la partie nourriture se situe au second étage. La stratégie mise en place pour le positionnement des rayons est exactement le même que les supermarchés aux États-Unis.  Tous les produits les plus achetés (huile, œuf, riz, viandes et légumes) se situent au deuxième étage, au fond du magasin. Les clients sont donc obligés de passer par tous les autres rayons dans le but de les inciter à consommer davantage. Les produits en promotions sont visibles par une indication en rouge et jaune. Des blocs de produits en promotions sont aussi présent sur tout le couloir, tout comme les supermarchés aux États-Unis. Cependant, nous pouvons apercevoir des rayons spéciaux, avec une grande pancarte extrêmement visible. Ces rayons sont uniquement pour les produits importés. En Chine, avec des normes plus basses que les pays occidentaux, tous les produits importés sont considérés de meilleures qualités. Un marché spécial est aménagé pour les habitudes de consommation chinoise. Les personnes âgées ont l’habitude d’acheter dans un environnement de marché locale, cette disposition permet de leur proposer un environnement familier, pour satisfaire une habitude difficile à changer.

Nous avons conclu notre matinée par un temps libre pour observer, visiter, acheter ce qui nous était nécessaire, notamment en prévision de notre séjour à Shanghai. Ce fut un excellent moment, un petit bout de France dans ce séjour qui rappelle à chacun d’entre nous que le séminaire est loin d’être terminé, et qu’il faut garder l’esprit éveillé.

Ecrit par Charles Plougastel et Pascal Lin

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s