Chiffre 9, Suprématie du Ciel, deux particularités architecturales méconnues mais l’influentes durant l’époque impériale.

À partir de mon précédent article je vais pouvoir maintenant vous parler de certains symboles présents dans l’architecture Chinoise et de leurs importances.

Première particularité, sur les photos ci dessous nous pouvons voir que chacun des édifices impériaux sont érigés sur trois terrasses de marbre superposées. Chacune des terrasses culminantes sont un rappel précis de la conception hiérarchique du pouvoir de l’époque. La première fait référence au Ciel, la deuxième à l’empereur et son pouvoir et la dernière au peuple chinois.

Temple ciel

TC

Avec sa triple toiture de tuiles bleues référence au Ciel, le Temple du Ciel est le symbole majeur du tourisme à Pékin. Son agencement global, comme celui de chaque édifice, symbolise la relation entre le ciel et la terre – le monde humain et le monde divin – essence de la cosmogonie chinoise, ainsi que le rôle particulier des empereurs dans cette relation. Il a été construit de 1406 à 1420 pendant le règne de l’empereur Yongle, qui était aussi responsable de la construction de la Cité Interdite.

À l’intérieur du Temple du Ciel, quatre grosses colonnes symbolisent les quatre saisons au centre, puis 12 colonnes symbolisent les douze mois de l’année ainsi que les 12 ethnies et encore douze autres pour les divisions journalières. À l’époque l’équivalent d’une heure pour nous équivaut à deux pour eux. Enfin, les 28 dernières colonnes représentent les 28 constellations astronomiques connues.

Deuxième particularité des édifices impériaux, le chiffre 9. Le plus élevé des chiffres impairs, symbolise le yang à son maximum et donc le “masculin extrême”, ce qui en fait l’emblème de la souveraineté suprême de l’Empereur, symbole de gloire et de pouvoir. C’est aussi un symbole de « soumission » quasi associé à un toc quelque peu étrange de l’époque.

Par exemple, les marches qui permettent d’accéder au Temple du Ciel, de la terre ou de la Cité Interdite sont toujours par groupes de neuf !

La Cité Interdite et le chiffre neuf sont un bon exemple : Le chiffre 9 est très présent aussi au sein de la Cité Interdite comme par exemple le nombre de clous sur les portes des résidences impériales, en rangées de 9 x 9.

Capture d_écran 2017-03-17 à 09.35.53

Le palais est constitué de 9999.9 pièces. (Allons bon …), encerclées de tours de gardes dans l’enceinte impériale dont chacune est assemblée de 9 faisceaux de 18 colonnes ! Chacun des mur-écrans comptent neufs dragons, le diner du nouvel an était habituellement composé de 99 plats. Enfin pour célébrer l’anniversaire de l’Empereur, un emploi du temps était séparé en 99 étapes !

Vous me suivez ?

Pour pousser encore plus loin, chaque tourelle d’angle est constituée de 3 avant-toits, 9 poutres, 18 piliers, 72 arêtes et 27 angles d’avant-toit.

ll

François MORICE.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s