Quels objets prendriez-vous avec vous sur la lune ?

img_8099

Lors de notre dernier cours d’American Management, nous avons eu l’occasion de participer à un jeu nous mettant directement en situation managériale.

Le jeu consistait à sélectionner par ordre d’importance 15 objets à emmener avec nous sur la lune pour pouvoir survivre. Voici la liste des 15 objets :

capture-decran-2017-02-16-a-6-31-01-pm

La première étape consistait à établir le classement des objets de manière individuelle sans être influencé par les décisions de son voisin. A la suite de cette première étape, nous nous sommes organisés en groupe de 4/5 personnes, et c’est ici que le jeu est devenu intéressant. Pourquoi ?  Car nous avons dû trouver un accord sur les différents éléments à classer. Il a donc fallu argumenter en notre faveur pour que les membres de l’équipe adhèrent à nos idées, nos stratégies. A l’inverse, il était aussi judicieux d’écouter ses camarades, du fait que les différents objets ont des utilités autres que leur fonction principale, auxquelles nous n’avions pas pensées initialement.

Certains choix nous paraissaient évidents comme par exemple l’oxygène et l’eau, cependant d’autres éléments nécessitaient une réflexion plus poussée. En effet l’environnement de la lune est tout à fait différent de celui de la terre concernant les températures, la luminosité, la gravité… En conséquence de ces différences entre les « deux mondes » le débat était riche et intense.

A l’issue de nos choix par équipes, notre professeur nous a donné la solution au cas et nous a posé certaines questions. A l’aide des résultats, nous avons pu mesurer l’écart de nos choix avec la solution finale. Nous avons été surpris par certains classements, du fait que nous n’avions pas penser à l’utilité de certain objet et vice versa.

img_8108

Ensuite nous avons échangé sur la manière dont nous avions pris les décisions au sein de l’équipe. L’enseignant paraissait tout à fait surprit de nos réponses, car nous avons travaillé dans un style européen, auquel il n’est pas habitué. Aux États-Unis, lors d’un débat, les personnes ont tendance à vouloir prendre le contrôle et la direction de la marche à suivre. C’est une des caractéristiques fondatrice du modèle américain orienté vers l’individualisme des individus selon le modèle Hofstede. En outre les Américains dirigent leur vie comme s’ils étaient en compétition continue. Toute personne vivant aux États-Unis partage cette valeur commune qui est de s’efforcer d’être le meilleur dans ce qu’ils entreprennent dans la vie de tous les jours pour ensuite pouvoir montrer qui ils sont.  En tant qu’Européen nous avons pris les décisions collectivement tout en écoutant les suggestions de chacun. Ce fut donc un échange très intéressant entre deux cultures différentes dans la manière de manager ainsi que dans la prise de décision.

Hugo LERAY

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s