Marche pour Charlie

# Je suis Charlie à Balboa Park

Ce ne sont pas seulement les locaux de Charlie Hebdo qui ont été attaqués.
Ce n’est pas uniquement l’humour et la liberté d’expression qui ont été mis-à-mal.
Ce n’est pas uniquement la démocratie qui est remise en question.
C’est l’humanité toute entière qui est menacé par le fanatisme, l’extrémisme et l’obscurantisme.

Mais quel beau message, emplie de valeurs cette humanité à émis : la solidarité et la mobilisation avec tant d’énergie qu’aucune frontière n’y a résisté.
Et c’est à San Diego, à 10 000 Km de la France que nous avons pris part à cette mobilisation spontanée.

La marche a débutée sous la fine pluie Californienne, devant la maison Française de Balboa Park. Le choc et la tristesse de l’attaque avait laissé place à la sérénité et la bonne humeur. Le cortège a traversé ce parc historique du sud de la Californie, où se découpent des arbres centenaires entourés de vielles bâtisses à l’architecture Aztèques.

1

Le cortège d’une centaine de personnes était composé de Français pour la plus part des expatriés, des américains souhaitant exprimer leurs soutiens, des touristes et des étudiants. Les drapeaux Français coloraient la parade assombris par les pancartes noires arborant « Je suis Charlie ».

A chaque fois qu’une voiture croisait notre route, elle montrait son soutient en klaxonnant et les piétons nous applaudissaient. Et à chaque fois que cela se produisait, nous pouvions lire de la fierté sur tous les visages du cortège.

On pouvait lire :
– A la haine, nous répondons par l’amour.
– A la violence, nous répondons par la parole.
– Au fanatisme, nous répondons par l’humour et la culture.
– Au terrorisme, nous répondons par une mobilisation totale et internationale.

« C’est détruire tes ennemies que d’en faire des amis »

Nous avons terminé la marche en retournant devant la maison Française où nous avons écouté une minute de silence, en l’honneur des douze journalistes tués dans les locaux de Charlie HEBDO.
La pluie s’est mêlée aux larmes pour couler sur les joues, ce qui a accentué l’émotion et la tristesse sur les visages fermé. La commémoration était totale.

Le silence a été rompu par un discours qui rappelait que nous sommes tous les gardiens de la liberté et que nous devons tous la protéger.

Nous, étudiants français, n’avons pu assister aux mobilisations sur notre territoire, mais nous avons été très touché et fier de constater une solidarité spontanée, ici aux USA.

« Nous devons tous apprendre à vivre comme des frères, sinon nous allons tous mourir comme des idiots. » Martin Luther King Jr.

By Florian Lebas

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s