Antoine HAUGEL – Huhtamaki

Aujourd’hui, Jeudi 26 Avril 2018, nous avons eu la chance d’assister à une conférence d’un ancien SMIen de 35 ans, Antoine Haugel. Il a eu un parcours très intéressant et typique des opportunités qu’offre le SMI. Antoine est passé par différentes Chine pour aboutir à Hong Kong ou il travaille aujourd’hui.

Avant de partir au SMI, il pu obtenir une mission export grâce à une de ses camarades « Karine », qui avait besoin d’aide pour réaliser la sienne. Ils avaient donc réussi à décrocher un contrat avec l’entreprise « Estève », une entreprise agroalimentaire pour laquelle ils devaient ouvrir un bureau de développement commercial. C’est à partir de là que sa carrière a commencé.

Lui restant un semestre à faire en France après le SMI, il dût rentrer pour finir ses études et pour ensuite repartir en Chine travailler pour « Estève » et prospecter de grands groupes agroalimentaires déjà présents en Asie. Mais Antoine s’est rendu compte qu’il voulait changer de branche et faire ce qui lui plaisait vraiment : le conseil.

L’entreprise « Senzer Consulting », l’embaucha pour sa première expérience en tant que, consultant. Un métier sur lequel il ne possédait aucune connaissance. Pour sa première mission il devait faire l’acquisition d’une SOE chinoise fabriquant des turbines pour l’entreprise « Alstom ». Son axe était celui du conseil, sur des projets de transformation par rapport aux ressources humaines, donc l’accompagnement du changement pour les employés d’une entreprise.

Après « Senzer Consulting » il changea pour rentrer dans une entreprise des « Big Four », « PricewaterhouseCoopers » une des plus grosses entreprises d’audit au monde. Il était chef d’une vingtaine d’employés sur Hong Kong. Leur chiffre d’affaires annuel avoisinait les 2,5 millions d’euros.

Par la suite, voulant une fois de plus changer d’atmosphère de travail, il fût embauché par l’entreprise « Huhtamaki ». L’une des plus grandes entreprises de fabrication de packaging alimentaire au monde. Il travaille aujourd’hui avec des grands noms de la restauration rapide comme Mac Donald, KFC, ou encore Starbucks et Unilever. Son poste au sein de l’entreprise est « organisation and business improvment director ».

Durant son parcours, Antoine Haugel a opté pour différencier ces expériences, car il avait envie de découvrir plusieurs univers de travail. Toute sa carrière s’est passée et se passe actuellement à l’étranger. Il vit aujourd’hui avec sa femme et ses quatre enfants à Hong Kong et retournera un jour en France avec eux quand le moment sera venu.

 

This slideshow requires JavaScript.

Ecrit par Adrien Benoit

Fabrice Bensoussan, un serial entrepreneur !

Fabrice Bensoussan est un ancien étudiant du SMI 2005. Suite à sa mission export réalisée sur le marché du jouet durant son semestre de management interculturel, une vision lui est parvenue. Pour cela, il a décidé de se lancer à l’aventure dans le monde de l’entreprenariat à 24 ans, en créant sa première entreprise se nommant Cinereplicas. cette entreprise consiste à négocier des licences avec les plus grands films tels que Harry Potter, qui fut la clé du succès de Cinereplicas. Fabrice Bensoussan, est un membre de la famille SMI, et c’est pour cela qu’il est venu nous offrir de nombreux conseils afin de réussir une carrière dans l’entreprenariat. De plus, d’ici 2 ans, il sera un « President permanent » de la ville de Hong Kong, car cela fera 5 ans qu’il sera installé dans la commune.

Il nous a également dit, que pour entreprendre à Hong Kong, il faut venir préparer, il faut parler anglais, on doit maitriser l’administratif, savoir mettre en avant nos atouts, avoir une bonne notion de l’argent, et la clé va être de ne pas avoir peur de prendre des risques et d’être ambitieux. Tous les conseils et astuces que Fabrice Bensoussan nous a transmis sont de nouvelles clés de réussite que l’on ajoute à notre trousseau du SMI !

Ecrit par William Shcoulch

Conférence avec Christian MASSET

Nous sommes le lundi 23 avril 2018 et recevons ce matin monsieur Christian MASSET consultant politique et développement durable.

Cette première conférence de la session Hong-Kong a eu pour objectif de nous faire une présentation la plus précise et approfondie possible de la ville. Ce fut très intéressant, nous avons par exemple appris que 1 personne sur 10 résidant à Hong-Kong était millionnaire, que le marché immobilier interne était parmi les plus chers du monde (beaucoup plus que le marché parisien) ou encore que le statut de ZAS (zone d’administration spéciale) de Hong-Kong prendrait fin en 2047.

A la fin, la conférence a fini par dévier sur des sujets géopolitiques beaucoup plus larges que la seule ville de Hong-Kong. Monsieur MASSET nous a notamment apporté son avis très tranché à propos de la situation économique et sociale Française.

Nous ressortons de cette conférence avec une meilleure appréhension de Hong-Kong ainsi que l’avis éclairé d’un spécialiste à propos de la situation de notre propre pays.

Ecrit par Aurélien VALLET

Chengdu, la cuisine au centre de la culture

La cuisine de la province du Sichuan dont Chengdu est la capitale est sans doute la cuisine la plus populaire en Chine. Vous pourrez trouver des restaurants spécialisés dans la cuisine sichuannaise presque dans tout le pays. Cette dernière est même classée au patrimoine mondial de l’UNESCO au même titre que la cuisine française.

Mais attention à vous ! La cuisine Sichuanaise est certes très raffinée mais la grande majorité des plats sont assaisonnées avec quelques épices (voirz même beaucoup d’épices). Quand on commande à manger, les deux mots d’ordre pour une personne sensible sont «Meiyou » et « Boula » qui se traduit par «pas de piment».

L’un des plats très connu en Chine est la fondue sichuanaise. Ce plat consiste à faire cuire des brochettes de viande, de tofu, de fruits de mer ou bien de champignons de la région dans une marmite ébouillantée et pimentée à souhait. Ici, les chics restaurants à la française ne sont pas forcément très attractifs. Qu’on vienne de n’importe quel milieu social, manger dans la rue assit sur de petits tabourets est tout à fait commun.

En soirée, les rues de Chengdu se remplissent de vie et il s’opère un mélange entre odeurs de brochettes rôties au barbecue et joie de vivre. C’est un moment très convivial et chaleureux auquel je vous recommande de participer si vous êtes de passage à Chengdu. Avec sa croissance à deux chiffres, Chengdu est une des villes les plus dynamiques de Chine et même du globe. Malgré la modernisation constante de la ville, les habitants semblent complètement décomplexés vis-à-vis de l’Occident. En effet, le côté traditionnel reste omniprésent notamment à travers le rayonnant savoir faire culinaire.

Ecrit par Hugo Kettenhofen

Le voyage Chengdu- Hong Kong

C’est un samedi matin que nous quittons avec un grand regret mais beaucoup de bons souvenirs Chengdu, une ville qui harmonise les traditions et la modernité, pour retrouver une autre Chine : Hong Kong.

Après plus d’une heure de trajet en bus, nous sommes arrivés au terminal pour prendre notre vol. Ensuite, nous avons pu nous reposer sur les aires d’attentes devant les Gates pour le départ. Au cours du vol, j’ai ressenti beaucoup d’agitations et de multiples secousses.

Nous arrivons enfin à Hong Kong dans la magnifique ville Kowloon qui est située au Sud de la Chine. Lors du transfert de l’aéroport à l’hôtel, une grande majorité de SMIens ont été émerveillés par la vue des ports de Hong Kong et de ses nombreux conteneurs. Juste après ces paysages époustouflants, nous étions arrivés au splendide Hôtel Eaton d’Hong Kong dans lequel nous étions accueillis très convivialement.

Ecrit par Mylène Heuangthep

Cérémonie de clôture de Chengdu

 

Nous sommes le jeudi 19 avril 2018 et la session Chengdu du SMI touche à sa fin. Après une journée de partiels harassante composée de diverses rédactions, la cérémonie de clôture est l’occasion de faire un bilan général de la session Chengdu. Selon mon propre ressenti et les murmures des étudiants que je perçois autour de moi, l’impression générale à propos de cette étape du SMI semble plus que positive.
Pour l’occasion, la disposition de notre salle de cours a été revue dans un style plus officiel avec une allée d’honneur au centre de la pièce. Malgré l’apparent sérieux de la salle l’ambiance générale est bon enfant. Après un court discours de M.Guarino, la distribution des certificats a pu commencer, chaque élève recevant une salve d’applaudissements.
Nous sommes tous un peu tristes de quitter cette ville qui nous a si bien accueillie mais aussi excités et curieux à propos de la suite de notre aventure.
Prochaine étape Hong-Kong !

Ecrit par Aurélien Vallet

Le Musée de Chengdu

La ville de Chengdu n’est pas seulement une métropole de 15 millions d’habitants tournée vers le business et l’innovation. Cette ville est aussi fière de son passé et entretient son patrimoine. Les autorités locales ont investi beaucoup d’argent afin de créer divers musées liés à l’histoire, la science, la culture ou encore aux jumelages avec d’autres villes du monde (comme la ville de Montpellier).

Nous avons eu l’opportunité et la chance de pouvoir visiter le musée d’histoire de Chengdu. Nous nous sommes retrouvés sur le parvis de ce grand bâtiment moderne. C’est à ce moment-là que notre directeur, Mr Guarino, nous a informés que c’était la première fois que l’institution accueillait un groupe d’étudiants français. Nous étions donc les représentants de notre école et de notre pays en ce lieu.

La sécurité à l’entrée du musée était stricte. Tout liquide, nourriture et briquet venu de l’extérieur était formellement interdit. Le contrôle fut similaire au contrôle de sécurité des aéroports.

La visite du musée était guidée. Une guide nous a accompagné tout le long et nous a très clairement décrit et expliqué chaque œuvre et artéfact important. Tout au long des six étages, l’histoire de Chengdu nous apparait de façon chronologique. Le premier étage nous montre les anciens peuples qui vivaient là. Le second étage est dédié à l’ancienne ville. Puis, les 3 derniers étages nous ont permis de connaitre l’évolution de la vie quotidienne locale au cours des siècles. On présente leur culture notamment par la nourriture, et l’art du spectacle comme les marionnettes ou les ombres chinoises.

Cette visite fut enrichissante. Elle nous a permis de mieux comprendre la culture et l’histoire du Sichuan ainsi que celle de la ville de Chengdu. Cela nous a donné l’occasion de connaître l’origine de la ville et son avenir.

                                                         Ecrit par  Rayane Trabelsi

%d bloggers like this: